MAB Guitar School

Imagine

Catégories : Non classé
Qui ne connaît pas cette chanson? C'est sans doute l'hymne pacifiste le plus universel du 20e siècle. La chanson est sortie en 1971 sur la fin du mouvement hippie et moi j'avais 13 ou 14 ans quand je l'ai entendue pour la première fois. C'était les années 90, la pleine période grunge avec Nirvana, et je ne sais plus trop comment je l'ai entendue mais je sais que j'ai été séduite tout de suite par cette mélodie simple et sereine qui semblait porter d'elle-même le message de John Lennon et de toute une partie de la génération beatnik. Je me revois ensuite en classe de troisième en train d'étudier les paroles en cours d'anglais renforcé, nous avions une prof super, Mme Verdier, qui nous faisait travailler sur des supports très variés dont des chansons. Une copine dont les parents avaient l'album rouge et l'album bleu des Beatles m'en avait fait une cassette et je me revois aussi, allongée sur mon lit dans ma chambre, en train d'écouter en boucle leurs chansons sur mon baladeur Sony vert. Il en a usé des cassettes... Et pour cause, le cd n'était pas encore très répandu et coûtait cher alors on se les passait  ou on guettait les titres à la radio et on copiait les chansons sur des cassettes. Quelques années plus tard au lycée, on avait tous le même rêve que John: un monde meilleur où on serait tous amis, où tous les peuples vivraient en paix... L'idée paraissait magique, simple et évidente. Je lirai d'ailleurs avec grand intérêt les écrits de Jack Kerouac et, en fac d'anglais, j'étudierai par moi-même en détails les années 50-60 de la Beat Generation au Flower Power, période fascinante tant musicalement et littérairement que sociologiquement. Plusieurs années plus tard, moi je constate que je vis toujours dans le même monde à la différence près que je peux maintenant acheter des chansons sur support numérique. Il y a toujours des bombes, de la haine, des massacres, de la violence, des gens qui n'ont rien, d'autres qui crèvent de froid dans la rue... Je constate aussi qu'on aimerait tous toujours la même chose mais qu'on n'a pas la même façon d'envisager la manière d'y arriver ni les mêmes moyens d'expression. Parce qu'on est tous différents. Parce qu'on a tous une expérience et une façon de s'exprimer différentes. Et ça me rend toujours aussi triste de réaliser qu'une personne refuse la parole à une autre ou qu'elle juge cette personne parce qu'elle n'a pas le même avis ou la même conception des choses. Le dialogue et la tolérance, l'ouverture d'esprit, c'est justement ça: écouter et respecter l'autre dans sa différence. Si j'enseigne, c'est évidemment que j'aime mon instrument et que je veux partager ce plaisir mais c'est aussi pour permettre aux élèves d'accéder à un moyen d'expression et de s'épanouir, de trouver leurs voix, d'être libre. C'est déjà assez ambitieux me direz-vous, mais je pense que j'aime suffisamment les gens pour transmettre tout ce que je peux avec passion. Je ne changerai pas le monde avec un manche de guitare, c'est sûr, mais je ne mettrai pas non plus les gens dans des cases. Et si j'arrive simplement à vous procurer un peu de bonheur, si avec votre guitare vous avez l'impression d'être un peu plus vous, d'être un peu plus libre, d'être un peu plus capable de vous exprimer, alors j'aurais au moins réussit ça. Et ça, ça n'a pas de prix.

L'arrangement de "Imagine" est extrait de "Best of pop and rock for classical guitar Vol4" et est accessible à un élève en fin de cycle 1. Le recueil (et toute la collection) compile d'autres chansons de variétés internationales bien adaptées.

Banwarth on the ouaib

Catégories : Non classé
Tel est le nom du site de Jean Banwarth, guitariste français spécialisé dans la musique celtique. Voilà une mine d'or d'informations pour tous ceux qui ont envie de découvrir cette musique et notamment l'accordage DADGAD qui y est associé. En effet, le site contient, pour la guitare comme pour le bouzouki, une section méthode avec accords, tablatures et liens utiles, ainsi que des arrangements de thèmes traditionnels réalisés par Jean Banwarth ou Tony Mcmanus mettant aussi en lumière d'autres accordages. Vous pourrez également visionner plusieurs vidéos et élargir votre culture de la musique celtique avec de nombreux liens vers d'autres sites, groupes, stages... Un site référence à visiter absolument!

C’est la rentrée!

Catégories : Non classé
Loin de moi l'idée de vous déprimer (le temps et la télévision s'en chargent déjà bien comme ça) mais il faut bien s'y remettre! Et si la rentrée n'est jamais très drôle, c'est quand même le moment de reprendre le chemin de vos cours de musique ou l'occasion, pour certains, de débuter tout simplement, ce qui devrait, normalement, tous vous réjouir un peu. Au sommaire aujourd'hui, un petit article sur Laurence Juber, guitariste londonien. Né en 1952, il fait ses études au Goldsmith College à Londres et après Afterglow, son premier groupe, et quelques travaux en studio, il devient le guitariste du groupe The Wings de Paul Mc Cartney de 1978 à 1981. Fort de cette expérience, il se lance en solo à Los Angeles et, après des collaborations pour le cinéma et la télévision, il rencontre enfin le succès, devenant plus connu aux Etats Unis qu'en Europe. Avec pas moins de 13 albums solo, la qualité de ses arrangements et de ses sons vaut à Juber de remporter un Demmy Award et un Grammy Award en 2005. Vous pouvez visiter son site ici et voici quelques vidéos: "While my guitare gently weeps" des Beatles "In your arms" composition originale de Juber. La panthère rose de Henry Mancini "Catch" composition originale de Juber A noter que j'ai enregistré "Breaking Point", une de ses oeuvres et qu'elle est publiée dans cet article.
WP-Highlight